MedecineTibet

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Plantes médicinales Préparation

Cueillette et préparation des plantes



Sommaire :

On distingue cinq points-clés dans la cueillette des simples :
1. Les lieux
2. Les périodes de cueillette
3. Les techniques de séchage
4. La durée de vie des médicaments
5. La détoxication

 

1) Les lieux de cueillette
Les sites où poussent les plantes médicinales ne sont pas forcément des lieux de cueillette appropriés si le sol est trop sec ou trop humide, s'il s'agit d'un cimetière, d'un précipice ou d'une falaise, d'un endroit dénué d'ombre ou bien encore d'un lieu pollué.

A contrario, si les plantes poussent sur un site propre et agréable, avec suffisamment de soleil et de vent, si l'hydrométrie est équilibrée et le sol fertile, le lieu convient à la cueillette.

Les herbes médicinales à potentialité froide se recherchent sur les versants nord de la montagne, dans les endroits très frais et ombragés ainsi que sur les sommets. Elles sont très efficaces contre les maladies dites "de nature chaude".

Les plantes à potentialité chaude se recherchent sur les versants sud, bien ensoleillés. Il est dit qu'elles combattent très efficacement les affections "de nature froide".

De la même façon, si les plantes à cueillir ont des couleurs vives, si leur saveur est goûteuse lorsqu'on les porte à la bouche, si leurs racines sont longues et s'enfoncent profondément dans le sol, si elles n'ont pas été attaquées par les insectes, le feu, le gel ou la grêle, elles seront très efficaces dans la lutte contre les maladies.

 

2) Les périodes de cueillette
La bonne période de cueillette est celle où les plantes médicinales se sont développées jusqu'à pleine maturation de leur potentiel.

Les tiges sont sectionnées en période humide. Les racines sont arrachées à la fin de l'automne et au début du printemps. Les feuilles sont coupées en été et les fleurs, lorsqu'elles sont largement ouvertes. Les fruits sont récoltés en automne, lorsqu'ils sont mûrs. Les graines sont également ramassées à cette période de l'année. Les écorces sont retirées au début du printemps tandis que la résine ou gomme est extraite au milieu de cette saison.

Les plantes purgatives ("qui entraînent vers le bas") et dont la potentialité est celle de la terre et de l'eau, présentent la particularité d'être cueillies en période descendante (automne-hiver) tandis que les plantes émétiques ("qui attirent vers le haut") et dont la potentialité est celle du feu et de l'air, sont ramassées en période ascendante (printemps-été).


3) Les techniques de séchage
Après la cueillette, les simples sont mis à sécher selon des règles précises. En général, on les débarrasse des cailloux, de la terre et autres saletés qui les recouvrent et on les lave sur place avec de l'eau.

Une fois coupées, elles sont pressées et secouées avec des mains propres pour en extraire le jus, avant d'être rapidement mises à sécher. Les médicaments préparés de cette manière ne perdent pas la force de leur goût et de leur arôme et pourront garder ainsi toute leur efficacité contre les maladies.

Si on ne les secoue pas et qu'on les laisse sécher d'elles-mêmes, les plantes médicinales n'auront pas plus de saveur et de capacité que de simples herbes jaunies. D'ordinaire, les simples à potentialité froide, les oléagineux et ceux dont la nature change facilement doivent être mises à sécher dans un froid sec tandis que les médicaments à potentialité chaude seront séchés au soleil.

En aucun cas la manipulation ne doit être souillée, que ce soit par la salive ou des mains sales… Elle doit se faire dans une hygiène absolue.


4) La durée de vie des médicaments

Lorsque l'on parle de la fraîcheur des médicaments, cela signifie qu'ils ne doivent être vieux. Par exemple, tout végétal cueilli devient trop ancien au bout d'une année et perd son efficience.

On doit donc s'en débarrasser pour préparer de nouveaux médicaments Pour ce qui est des graines et fruits, il est nécessaire également de bien connaître leur aspect.


5) La détoxication

Lors de la cueillette des simples, les substances toxiques doivent être extraites au moment approprié, en prenant d'extrêmes précautions. Il peut être nécessaire d'ôter l'épiderme des racines, tiges ou autres parties de certaines plantes, leur moelle (parenchyme), ou bien encore les nœuds des branches… Cependant, tout cela nécessite de bien connaître la morphologie végétale.

Pour ce qui est des feuilles et des fleurs, il faut leur enlever les phyllomes et, pour les fruits, l'endocarpe et le noyau, même si celui-ci doit être conservé dans certains cas. L'épiderme, dégradé, souillé ou noirci sous l'effet du soleil et de la pluie, sera également retiré. D'autre part, une connaissance précise de ce qui constitue le latex, le parenchyme ou le noyau est également demandée.

Comme la détoxication immédiate est primordiale, ceux qui veulent apprendre ces opérations se réfèreront aux ouvrages fondamentaux de la médecine tibétaine qui concernent les préparations médicamenteuses.

D'innombrables variétés de plantes médicinales poussent sur le plateau du Tibet. Les cueillir selon les règles de l'art est très important pour assurer une qualité optimale aux médicaments.Avec tout ce que cela suppose de savoir sur le goût, le froid, la chaleur, les racines, les feuilles, les tiges, les fleurs, les fruits etc., l'étude de la cueillette ne peut être menée superficiellement.

D'autre part, la pratique et l'expérience restent primordiales pour adapter le savoir académique aux circonstances locales, car le moment de la cueillette peut être avancé ou retardé selon l'altitude du site, sa pluviosité ou son microclimat.

 

Accueil Plantes médicinales Préparation